Nos revendications sont accessibles et nécessaires

Nos revendications sont justifiées et atteignables. Au cours des derniers mois, nous avons ajusté nos demandes à la nouvelle réalité imposée par la crise due à la COVID-19.

Les négociatrices et négociateurs du gouvernement se cachent toutefois derrière la fiction d’un « cadre financier » à respecter. Ce dernier reflète cependant des choix politiques et n’a rien d’immuable. Le gouvernement refuse de négocier au-delà de son cadre financier. Il le garde figé, prétextant qu’il n’a pas la capacité de payer pour nos demandes.